G – Girard / les bateliers

Joseph et Michel GIRARD (Témoins de la naissance de Martin CORDONNIER –  Sosa 44)

Deux témoins, Mariniers de profession, à la naissance de Martin Cordonnier.

Une surprise pour moi, au milieu de tous ces ancêtres cultivateurs ou ouvriers pour la plupart de trouver cette profession, des mariniers… des marins d’eau douce en somme !!!

mille-sabords-le-capitaine-haddock-est-vraiment-increvable,M360308

Tous résident et vivent à Saint Just sur Loire (42) commune située à proximité de Saint Étienne sur la rive droite du fleuve. De l’autre côté on trouve la commune de Saint Rambert qui lui fait face (les deux communes seront regroupées en 1973 en Saint Just – Saint Rambert)

L’essor de la Batellerie est lié à partir du XVIIIe siècle à celui de l’exploitation minière. La voie fluviale est privilégiée pour transporter rapidement et en grandes quantités sur des « Rambertes » le charbon de Saint Etienne à Roanne en aval de la Loire qui avait, à cet endroit, été rendue navigable dés 1704.

Les Rambertes étaient des barques imposante à fond plat, avec une proue relevée et une poupe perpendiculaire à la ligne de flottaison ce qui augmentant la prise du courant du fleuve sur l’embarcation. Elles pouvaient embarquer jusqu’à 36 tonnes de charbon apportées par des petites berlines sur rails.

res744003_fit_500x0_0MC0x0x10000x8250x2.jpg

On imagine la difficulté à manœuvrer de tels esquifs au sein de convois qui pouvaient une centaine de Rambertes avec chacune un équipage de 3 à 4  mariniers.

Ce métier était dangereux et en contrepartie bien rémunéré, un marinier gagnait en moyenne quatre fois plus qu’un ouvrier textile.

12 millions de tonnes de houille furent ainsi transportés. L’activité déclina jusqu’à disparaître au XIXe siècle avec la montée en puissance des trains. La création en 1853 de la « Compagnie des Chemins de fer de la jonction Rhône Loire » marqua le début de cette régression du transport fluvial au profit du ferroviaire et la disparition progressive d’une profession.

normal

Sources :

Forez – info Petite histoire de Saint Just sur Loire

 

4 réflexions sur “G – Girard / les bateliers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s