Premiers pas…

Un jour, un peu par hasard, j’ai décidé de rechercher les principales dates qui avaient jalonnées la vie des mes parents et grands parents, de mes proches ascendants tout au plus. Une simple idée en tête au détour d’un Dimanche après midi, je voulais le faire depuis longtemps, il fallait concrétiser…

Les recherches butent rapidement sur mes arrières grands parents, peu d’éléments en ma possession, un simple livret de famille, et quelques souvenirs, ma mère me parlant de son père né à Tours et d’un grand père forgeron.

Je recherche alors rapidement sur internet quels sont les outils consultables, et je lis un article sur les tables décennales et la possibilité de les consulter en ligne… pour vérifier je vais directement sur le site des archives de l’Indre et Loire et assez rapidement, je retrouve sur un registre la trace de mes arrières grands parents, cette trace, cette rayure du temps inscrite d’une belle écriture à l’encre sur une feuille de papier est troublante… toutes ces vies consignées, tous ces moments clés inscrits, naissances, mariages, décès, les témoins, parents et amis mentionnés, toute une mémoire nationale, des milliers de trajectoires qui s’entrecroisent sont là, sous mes yeux, il va suffire de remonter les fils, avec plus ou moins de facilité, de déchiffrer, d’explorer pour reconstituer toutes ces vies, tous ses parcours…

Aujourd’hui, 6 mois après j’ai avancé, et surtout je mesure tout le travail qui est devant moi… au fur et à mesure de ma progression je réalise que la croissance est exponentielle et qu’il va falloir trier, fixer des priorités et surtout un plan de recherches précis !

Avant la Révolution de 1789 les choses se compliquent encore, les archives sont moins précises, et plus je remonterai le temps plus il faudra déchiffrer, utiliser les ressources de la paléographie que je ne maîtrise pas.

Il faudra apprendre de nouvelles techniques d’investigation, réviser l’histoire de France et relier les générations aux strates chronologiques, régimes politiques, guerres, épidémies,…

Un jour peut être j’atteindrais le XIIIe siècle, et les contemporains des artistes qui bâtirent la cathédrale de Chartres,  horizon à ce jour inaccessible, je suis laborieusement et partiellement arrivé à la fin de l’Ancien Régime,mais il est toujours stimulant de se fixer des objectifs ambitieux !